L'exposition de l'année se trouve à New York - L'Officiel
Pop culture

L'exposition de l'année se trouve à New York

Fidèle à son intitulé, l’exposition “Volez Voguez Voyagez” – signée Louis Vuitton – s’exporte outre-Atlantique, et passe de la verrière du Grand Palais à la façade Art Déco de l’American Stock Exchange de New York. L’art et la manière de pérégriner selon la maison française.
Reading time 4 minutes

Lancée en 2016 sous l’égide d’Olivier Saillard, commissaire général de la manifestation, l’exposition “Volez, Voguez, Voyagez : Louis Vuitton”, qui fait aujourd’hui escale en plein Wall Street, a réveillé une nouvelle fois les archives de la maison parisienne. Par leur richesse, elles alimentent les escapades des globe-trotteurs grand cru, de Saint-Barth à Los Angeles, de Tokyo à Cape Town à coups de toile enduite, de fonctions sur-mesure et d’éditions très limitée. Car si l’on connaît tous l’iconique malle en toile Monogram qui, même plus d’un siècle après, continue de déchaîner les passions, la rétrospective du savoir-faire Louis Vuitton met également en exergue le panel bien fourni de modèles exclusifs imaginés en collaboration avec les artistes les plus représentatifs de leur génération. Ainsi, l’exposition cise en plein cœur de la Grosse Pomme, à seulement deux blocs du flambant neuf One World Trade Center, s’ouvre sur une malle d’époque incarnant avant l’heure les codes reconnaissables entre mille et l’esprit audacieux de Louis Vuitton. S’en suivent dix chapitres agrémentés de documents, objets, éléments d’inspirations prêtés par le Palais Galliera et la Philharmonie de Paris pour l’occasion. Ainsi, on y retrouvera les “Keepall Miroir” typiques de l’époque Marc Jacobs pour Louis Vuitton, les premières éditions de Takashi Murakami pour la maison ou encore la récente collaboration avec le label street-friendly Supreme et les mini-malles de Nicolas Ghesquière, mais aussi une sélection de pièces de collection, souvent créées sur-mesure pour d’éminents clients habitués des ateliers d’Asnières. 

/

À la différence de la version parisienne, l’évènement new-yorkais sera enrichi d’une salle entièrement dédiée au rôle des États-Unis dans l’histoire de la maison française, ainsi qu’une autre, étape finale du parcours, consacrée au savoir-faire des artisans officiant au sein des ateliers Louis Vuitton. Étape importante pour le joyau du groupe LVMH, le choix de poser les valises de l’exposition en plein New York n’est pas anodin. Après avoir annoncé l’ouverture de deux usines Louis Vuitton aux États-Unis lors de sa dernière visite – en Caroline du Nord et au Texas –, Bernard Arnaud confirme sa volonté de rendre au Nouveau Monde sa légitimité dans l’histoire des maisons du groupe, notamment pour le malletier français qui a suivi les plus grands, de Hollywood à Wall Street jusqu’à la Maison Blanche, durant leurs long-courriers et autres voyages protocolaires à travers le monde. Un écho parfait à l’ouverture de la Maison Louis Vuitton du 2, place Vendôme à Paris, qui révolutionne le concept de retail de luxe, à l’endroit même où le fondateur avait fait ses armes dans la malleterie. Sans conteste l’évènement à ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes de passage à Manhattan. 

 

“Volez, Voguez, Voyagez : Louis Vuitton”, jusqu’au 7 janvier à l’American Stock Exchange, 123 Greenwich St (entrée au 86, Trinity Place), New-York NY 10006.

www.louisvuitton.com 

Articles associés

Recommandé pour vous