Art

Indien vs cow-boy

Des gravures anciennes aux westerns, en passant par l’imagerie enfantine, l’Indien a largement occupé les esprits outre-Atlantique. En une exposition jouée en deux lieux, disséquant chacun une époque, “Le Scalp et le calumet” donne à voir, via un large choix d’œuvres et d’objets, un pan de l’histoire de l’humanité. Hervé Poulain, commissaire-priseur et président d’honneur d’Artcurial, y dévoile sa vaste collection sur le sujet.
Reading time 2 minutes

Depuis l’invention de l’Amérique par Christophe Colomb, l’Indien a alimenté l’imaginaire de l’Ancien monde. Pour le meilleur et pour le pire... Figure irréductible, chasseur hors pair, guerrier valeureux mû par des principes ancestraux, ou être assoiffé de sang, sans foi ni loi... Au gré des époques et des petits arrangements chez les “civilisés”.... l’Indien a revêtu bien des visages. Organisée conjointement au musée du Nouveau Monde et au musée des Beaux-Arts de la Rochelle, “Le Scalp et le calumet” offre à explorer l’étendue des fantasmes et stéréotypes, au gré de plus de 300 œuvres (peintures, sculptures, objets décoratifs…). Des prêts exceptionnels ont été consentis, réunissant près de 85% d’œuvres inédites, notamment issues de la collection d’Isabelle et Hervé Poulain. “Pour ma génération, les représentations de cette civilisation étaient importées par les récits de voyages et les livres de jeunesse, les bandes dessinées et les westerns. Les hommes-médecine et le Grand Manitou, les tipis, les chevaux pie, les bisons, les plumes d’apparat, les vêtements à décors perlés, les mocassins, les tomahawks, les pipes en catlinite, la pratique du scalp peuplaient mon imaginaire. Mes cow-boys de plomb repoussaient avec vaillance ces guerriers terrifiants et criards au visage peint et au torse nu qui attaquaient ma diligence… Cependant, on nous racontait des bobards. Ces peuples étaient décrits d’une manière caricaturale, manichéenne et erronée. Or, c’est bien la vertu des collections thématiques d’inciter leurs inventeurs à piocher le sujet.” indique Hervé Poulain.

 

Du 1er juillet au 23 octobre
“Le Scalp et le calumet (XVIe-XVIIIe siècles)”
Musée du Nouveau Monde, 10, rue Fleuriau
17000 La Rochelle, T. 05 46 41 46 50.

“Le Scalp et le calumet (XIXe-XXIe siècles)
Musée des Beaux-Arts, 28, rue Gargoulleau
17000 La Rochelle, T. 05 46 41 64 65.

/

Articles associés

Recommandé pour vous