Non, le porte-bonheur n'est (absolument) pas has-been - L'Officiel
Jewelery

Non, le porte-bonheur n'est (absolument) pas has-been

Quoi de mieux pour son dixième anniversaire que de souhaiter qu'il en reste au moins dix autres à venir ? C'est le crédo d'Aurélie Bidermann qui dévoile à cette occasion 13 porte-bonheurs qui annoncent les beaux jours. Pour le ciel parisien, et pour son label of course.
Reading time 1 minutes

Porter un grigri autour du cou pour éloigner le mauvais oeil, les soucis ou tout simplement l'habiller fait aujourd'hui figure d'habitude. Et que l'on soit supersititieux ou non, le bijou fait toujours office d'ornement à connotation mystique, qui jouit également d'une mémoire lorsqu'il est transmis de génération en génération. C'est dans cette optique qu'Aurélie Bidermann a imaginé, pour son 10e anniversaire, une ligne de 13 porte-bonheurs encagés dans son iconique pendentif-boîte Amazone. Tous les symboles de la chance propres à la créatrice y sont représentés : du trèfle à quatre feuilles à la pomme en passant par le clou ou la coccinelle, les protagonistes de la collection revêtent leur robe 18 carats et se parent de cristaux incandescents. On ne pourra pas vous reprocher de trop les porter. 

 

Disponibles en boutiques Aurélie Bidermann à partir du mois de mai, www.aureliebidermann.com

/

Articles associés

Recommandé pour vous